Aller au contenu principal
2019-10-03
Auteurs
Boris Salou, Ville de Québec
Stéphane Lévesque, Ville de Québec

Congrès INFRA 2019

2 au 4 décembre

Biographie des conférenciers

M. Boris Salou travaille au Service de l’ingénierie de la Ville de Québec depuis mai 2008. 
Titulaire d’un baccalauréat en sciences appliquées (spécialité génie civil) de l’Université de Moncton, en 2006, et d’une maîtrise en génie civil à l’Université Laval en 2009. Monsieur Salou, à titre d’ingénieur à la Ville de Québec, était responsable du plan quinquennal d’immobilisations et de l’élaboration des plans directeurs, de la planification des infrastructures de gestion des eaux pluviales à des fins de planification.
De mars à septembre 2019, il coordonne certaines analyses techniques de projets spéciaux apparaissant au carnet du Service de l’ingénierie et participe à la priorisation des projets du programme quinquennal d’immobilisations. Il collabore avec des équipes multidisciplinaires d’experts et de techniciens et participe à divers comités techniques, dont la coordination des travaux avec le MTQ, l’entretien des chaussées et des trottoirs et l’analyse préliminaire des grandes zones de développement.
Depuis octobre 2019, il a joint l’équipe de projets d’ouverture de rues de la Ville de Québec où il supervise, planifie, organise et gère les activités liées au développement de projets urbains des arrondissements de Charlesbourg et Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge et participe à différents comités de pilotage des grands projets initiés par le Service du développement économique et grands projets.
De plus, il était le représentant du Service de l’ingénierie dans les dossiers en lien avec les changements climatiques initiés par la Ville de Québec de 2010 à septembre 2019.

Stéphane Lévesque, premier technicien génie-civil au Service de l’ingénierie de la Ville de Québec depuis juin 2007.
Diplômé en technologie du génie-civil en 1985, M. Lévesque est attitré à la réalisation des projets spéciaux sur la territoire de la Ville de Québec. Ces tâches est de coordonner la conception  et la construction de projet sur les réseaux principaux d’eau potable et d’égout. Il collabore avec des équipes multidisciplinaires tant à l’interne qu’à l’externe de la Ville de Québec afin de facilité la réalisation des travaux.
Depuis, mai 2019, M. Lévesque travaille à la conception et à la planification du projet du Réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec.

Résumé de conférence

Au cours des dernières années, la Ville de Québec a entrepris des études et la mise à jour des plans directeurs de gestion des eaux pluviales des principaux cours d’eau de son territoire. Cet outil de gestion a permis d’effectuer le diagnostic des réseaux et des cours d’eau, de fixer les balises au niveau des futurs territoires à développer et de proposer des solutions afin de protéger la population des refoulements et des inondations pour des événements allant jusqu’à une récurrence centennale, tout en planifiant à long terme le drainage du territoire. 

De ces études et de différents plans directeurs, plusieurs problématiques de capacité ont été diagnostiquées. Des solutions ont été trouvées pour la mise aux normes du réseau en prenant en compte l’impact des changements climatiques. Toutes les études préparatoires ont été réalisées à l’aide des courbes IDF « climat futur » de la Ville de Québec.

Le projet du collecteur Laurentien est un amalgame des solutions de gestions optimales des eaux pluviales appliquées à un collecteur de grande dimension et des problématiques de l’élargissement de l’autoroute Laurentienne (projet du MTQ), dont la réalisation a commencé en 2015. Sa mise en place a révélé plusieurs défis tels que la présence de nappe phréatique, de conduites d’adduction (principale), la traverse de section d’autoroute, la présence de ligne de haute tension électrique et toutes les problématiques liées au milieu bâti (commerces, résidences, parcs, etc.). La mise en place de trois conduites de 2100 mm de diamètre ont été nécessaire pour intégrer les changements climatiques et ce dans un contexte de réfection de l’autoroute la plus achalandé de Québec. 

La réalisation de ce projet d’envergure a été possible grâce à l’implication et à la collaboration de plusieurs structures gouvernementales et non gouvernementales et aux nombreux compromis exigés de part et d’autre. 
 

Date de publication

Documents

Documents
Collecteur pluvial Laurentien : Défis de planification et de réalisation dans un contexte de réfection de l’autoroute Laurentienne à Québec
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
2021 © CERIU | Plan de site