Aller au contenu principal
2014-11-03

INFRA 2014
1er au 3 décembre, Palais des Congrès, Montréal

 
Accès gratuit à la présentation PowerPoint

Biographie du conférencier : Sébastien Bouchard, IGF Vigilance

Monsieur Sébastien Bouchard est agent de prévention et titulaire d’un baccalauréat en urbanisme ainsi que d’un diplôme d’études collégiales en architecture. Il travaille depuis plus de 12 ans dans le domaine de la construction, particulièrement dans le domaine du génie civil. Par sa scolarité et son expérience, il a développé des expertises diverses sur le plan technique d’inspection, en signalisation routière et en santé et sécurité au travail. Il a obtenu son attestation d’agent de sécurité sur les chantiers de construction délivrée par la CSST en 2003. M. Bouchard a aussi agi à titre de formateur auprès de l’AQTr au niveau de la signalisation routière. 

Résumé de la conférence

Lors de la réalisation de travaux dans un milieu urbain, la cohabitation entre les opérations de construction et la population peut engendrer des problématiques particulières pouvant mettre en cause la santé et même la sécurité du public. 

Cette conférence vise à identifier les contaminants possibles générés lors de l’exécution de travaux de réfection, de réhabilitation, de construction ou encore d’entretien des infrastructures urbaines. En fonction de la nature des travaux, des méthodes de travail et des opérations à mettre en œuvre, le dégagement de contaminants tels que gaz, fumée, poussière, aérosol (bruine), vapeurs ou bruits, est presque inévitable. Cependant, des mesures de contrôle et d’atténuation doivent être planifiées et mises en place afin de minimiser l’impact sur la population avoisinante.

Dans la seconde partie de la conférence, dans un contexte plus spécifique, nous aborderons l’exécution de travaux de réhabilitation de conduites d’égout sur les réseaux principaux qui peuvent engendrer une dispersion de bactéries dans l’air. Les exécutants ainsi que le maître d’œuvre doivent prévoir des mesures de contrôle visant à confiner ou encore capter à la source les agents contaminants. En plus de voir à la santé de ses travailleurs, le maitre d’œuvre doit aussi s’assurer que l’exécution des travaux n’affecte pas l’environnement de travail où il y a présence humaine (population). 

 

Documents

Documents
Publicité
2019 © CERIU | Plan de site
Site Web conçu par Kiwad