Aller au contenu principal
2021-02-08
Auteurs
Marine Regnier, Nature Action Québec
Cédric Boué, Nature Action Québec

Congrès INFRA 2020

30 novembre au 2 décembre - Édition virtuelle

Biographie des conférenciers

Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en biologie, avec une spécialité en santé environnementale, Mme Regnier s’est jointe à l’équipe de Nature-Action Québec en 2017 après avoir œuvré dans le domaine de la recherche. En tant que chargée de projets, elle dirige notamment le projet de Ceinture et trame verte et bleue du Grand Montréal. Elle travaille donc en planification et en aménagement durable du territoire. Elle réalise notamment des projets d’adaptation aux changements climatiques, ainsi que des plans de gestion et mise en valeur des milieux naturels. Elle apprécie le travail sur le terrain et aime créer des liens stratégiques et constructifs avec les partenaires locaux. 
Depuis son embauche chez Nature-Action Québec et pendant les 6 années dans la recherche, Mme Regnier a été chargée de cours et a donné de nombreuses conférences d’information et de sensibilisation. C’est pourquoi elle est reconnue pour ses talents de communicatrice et son entregent.
 

Titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise en biologie et d’une maîtrise en environnement, M Boué travaille chez Nature Action Québec depuis 2019. À titre d’agent de projets, M Boué participe activement à de nombreux projets en lien avec la conservation, la restauration et l’intendance des milieux naturels. Il apporte également son soutien aux projets de la Ceinture et trame verte et bleue du Grand Montréal ce qui l’a conduit à travailler dans le domaine du développement durable. 
Durant ses 7 années dans le milieu de la recherche, ses années dans le domaine de l’enseignement et depuis sa prise de fonction chez Nature Action Québec, M Boué a participé à de nombreux congrès et de nombreuses conférences. De plus, il donne des formations à différentes municipalités et villes montérégiennes afin de les accompagner dans des projets de lutte contre les espèces végétales exotiques envahissantes.
 

Résumé de conférence

Selon les études réalisées par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et le Consortium Ouranos, les changements climatiques en cours devraient engendrer une hausse de la température et une modification du régime de précipitations. Dans le sud du Québec, en l’absence de mesures efficaces pour endiguer ces changements, une hausse importante de la température moyenne est prévue d’ici la fin du siècle. Cette augmentation serait comprise entre 4 et 7°C et serait accompagnée de 3 fois plus d’épisodes caniculaires.

Afin d’accompagner les Villes dans la résilience et l’adaptation aux changements climatiques, Nature Action Québec a développé une méthodologie permettant de lutter contre les îlots de chaleur et d’assurer une meilleure gestion des eaux de ruissellement. L’objectif est de proposer des aménagements adaptés visant la création d’îlots de fraicheur et l’implantation d’infrastructures naturelles permettant de gérer le ruissellement. Par ailleurs, l’implantation d‘infrastructures vertes est également privilégiée pour favoriser la connectivité et la biodiversité urbaine. Cette méthodologie a déjà été appliquée dans 4 différentes villes du Grand Montréal.
La conférence abordera ainsi l’ensemble de la démarche de ces projets ; de l’étude des besoins de chaque ville jusqu’aux financements disponibles pour la concrétisation des projets, en passant par un survol de la méthodologie propre à Nature-Action Québec, la création de plans d’aménagement, et l’élaboration du plan de lutte contre les îlots de chaleur et de gestion des eaux de ruissellement.
 

Date de publication

Documents

Documents
Réalisation de plans de lutte contre les îlots de chaleur et de gestion des eaux de ruissellement
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
2021 © CERIU | Plan de site