Aller au contenu principal
2021-01-26
Auteur
Gilles Bernardin, Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec ( 3R MCDQ)

Congrès INFRA 2020

30 novembre au 2 décembre - Édition virtuelle

Biographie du conférencier

Gilles Bernardin est ingénieur gradué de l’École Polytechnique en 1973 et détient depuis 1994 un MBA de l’Université Concordia. Il a débuté sa carrière à la Compagnie Miron où il y a entre autre été responsable du site d’enfouissement sanitaire. En 1983, il joint Ciment St-Laurent à titre de directeur, Recyclage Énergétique visant la valorisation de résidus dans les cimenteries du groupe. À sa retraite en 2011, il fonde Valorisation Bernardin qui réalise des mandats de valorisation de résidus industriels. Depuis septembre 2013, il est président du Conseil d’administration du Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec et siège au Conseil d’administration du Centre de Transfert Technologique en Écologie Industrielle Sorel/Tracy. (CTTEI)
 

Résumé de conférence

Suite à une entente intervenue en 2019 entre RECYC-QUÉBEC et le Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec (3R MCDQ), un programme d’échantillonnage des émissions atmosphériques d’une usine d’enrobé bitumineux a été réalisé. Ce programme visait à mesurer les émissions atmosphériques au moment où des bardeaux d’asphalte étaient utilisés comme intrants. Aussi ce projet se veut une étude générique dont les résultats pourraient être utilisés par des usines du même type afin d’obtenir les autorisations ministérielles requises. Entre 2008 et 2012, le Ministère des Transports du Québec (MTQ) avait réalisé des planches d’essais avec des enrobés bitumineux qui incorporaient des bardeaux d’asphalte et le suivi du comportement de ces planches d’essais avait conduit ce ministère à insérer l’ajout de bardeaux dans ses devis. Ainsi respectivement des teneurs de 3% et de 5% de bardeau étaient autorisés dans les enrobés de surface et les enrobés de base. En 2015, le comité de travail du 3R MCDQ sur les granulats avait produit un document promotionnel pour le recyclage du béton, du pavage d’asphalte et des bardeaux d’asphalte. Selon ce document, environ 300 000 tonnes de débris de bardeaux d’asphalte sont générées annuellement et de 5 à 8 millions de tonnes d’enrobé bitumineux sont produits annuellement. Depuis près de 10 ans, le bardeau à base de papier n’est plus fabriqué et il a été remplacé par un bardeau constitué de fibre de verre. Ce bardeau fibre de verre présente moins d’intérêt pour la valorisation énergétique et on estime que le remplacement des bardeaux papier sera complété vers 2026. Ainsi les usines d’enrobé bitumineux sont appelées à prendre la relève pour intégrer le bardeau fibre de verre dans leur procédé, ce qui est pratiqué depuis plusieurs années aux États-Unis. 
 

Date de publication

Documents

Documents
Le recyclage des bardeaux d'asphalte dans les enrobés bitumineux
Accessible aux membres du CERIU
Accessible à l'achat
2021 © CERIU | Plan de site